Au-delà du doute - La raison au coeur de la foi
#EDI9782924595350

Au-delà du doute – La raison au coeur de la foi

234 pages
19.95$

13,8 x 21,5 cm

 

Entretenez-vous des doutes à propos de Dieu ?

Avez-vous peur d’en parler ?

Vous arrive-t-il de douter de la fidélité de Dieu ?

Êtes-vous tourmenté par des questions qui remettent en question votre vie et vos croyances ?

 

Dans ce livre, Os Guinness nous éclaire sur la nature du doute et les différentes formes qu’il peut prendre. L’auteur nous aide à analyser nos propres doutes pour en discerner les dangers, mais aussi la valeur. Il explique comment comprendre et surmonter nos doutes, de manière à affermir notre foi. En tant que chrétiens, nous pouvons dire que si nous doutons malgré notre foi, il est aussi vrai que nous croyons au-delà du doute.

 

Os Guinness (D. Phil., université d’Oxford) est né en Chine. Il a grandi et a étudié en Angleterre avant de s’installer aux États-Unis en 1984. Il enseigne actuellement au Oxford Centre for Christian Apologetics, en Angleterre. Il a écrit de nombreux livres et a été invité en tant que conférencier dans plusieurs universités prestigieuses à travers le monde. Dans ses ouvrages et ses discours, il s’intéresse particulièrement aux sujets portant sur des enjeux sociaux.

 

Tables des matières

PREMIÈRE PARTIE : JE SUIS, DONC JE DOUTE

  • Je crois au doute

  • Oser le doute

DEUXIÈME PARTIE : SEPT FAMILLES DE DOUTE

  • l’oubli et le souvenir (Le doute provenant de l’ingratitude)

  • Une foi myope (Le doute provenant d’une fausse vision de Dieu)

  • De bons choix pour de mauvaises raisons (Le doute provenant de fondations trop fragiles)

  • Un contrat non signé (Le doute provenant du manque d’engagement)

  • La mort clinique (Le doute provenant d’un manque de croissance)

  • Un coup d’État en coulisse (Le doute provenant de la rébellion des émotions)

  • Les cicatrices d’une vieille blessure (Le doute provenant des conflits intérieurs)

TROISIÈME PARTIE : DEUX QUESTIONS BRÛLANTES

  • Pourquoi, ô Seigneur ? (Le doute provenant de la pression du mystère)

  • Combien de temps encore, ô Seigneur ! (Le doute provenant de l’impatience)

Postface