Recherche par mots-clés

Retrouvez rapidement un livre, un CD ou une bible dans notre catalogue

L'unique solution au plus grand problème qui soit

L'unique solution au plus grand problème qui soit

MacArthur John

0.00$

Éditeur : Impact

ISBN : 9782890825451

À venir

décembre 2022

DescriptionTable des matières

brochure

7 pages

 

Le péché est le plus grand problème de l’humanité

Le péché est à l’origine des guerres entre les nations, des conflits entre les individus ou groupes d’individus, de la peur et de l’anxiété, de la maladie et de la mort, ainsi que de toutes sortes de catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme.

 

Dans la Bible, les premiers chapitres du livre de la Genèse rapportent que la malédiction du péché, après la chute d’Adam et Ève, a perturbé trois relations fondamentales. Premièrement, les hommes et les femmes ont été séparés de Dieu lorsqu’ils ont été soumis à la mort spirituelle (Ge 3.6-13). Deuxièmement, ils sont entrés en conflit avec la nature. Dès lors, celle-ci résistera aux efforts qu’ils fourniront pour la cultiver et la contrôler (Ge 3.17-19). Troisièmement, les gens ont été séparés les uns des autres lorsque le péché a introduit l’envie et les conflits dans le monde.

 

Toute personne qui meurt, quelle que soit la cause du décès, meurt à cause du péché. Dans Romains 6.23, il est écrit que « le salaire du péché, c’est la mort ». Chaque être humain est victime de la puissance redoutable du péché.

 

La définition et les caractéristiques du péché

La définition du péché est simple : « [Le] péché est la transgression de la loi » (1 Jn 3.4). Pratiquer le péché, c’est vivre comme s’il n’y avait pas de Dieu et pas de loi ; c’est vivre avec arrogance selon ses propres conditions, sans être lié par les normes de Dieu. Le péché est non seulement un mépris ouvert de la loi de Dieu, mais aussi une souillure ou une pollution de la norme divine. Le péché rend l’âme d’une personne souillée par la culpabilité et l’injustice.

 

Le péché est un acte de rébellion contre Dieu. Les Écritures décrivent ceux qui se rebellent comme des personnes qui marchent à l’encontre de Dieu et le défient (Lé 26.27). S’il n’en tenait qu’aux pécheurs, ils iraient jusqu’à renverser Dieu, ce que Satan a tenté de faire (És 14.12-21).

 

Le péché amène des multitudes de personnes à vivre chaque jour dans l’ingratitude la plus totale, alors que Dieu a créé les hommes pour qu’ils le louent et le glorifient à jamais – un but plus noble que tout ce nous pourrions imaginer par nous-mêmes. Tous les êtres humains doivent à Dieu leur existence ainsi que tout ce qu’ils possèdent. Dans Actes 17.28, il est écrit que « "c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être" […], car "nous sommes ses enfants" » (BDS).

 

La portée du péché

L’épître aux Romains affirme clairement que la portée du péché est universelle : « Il n’y a point de juste, pas même un seul ; nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu ; tous sont égarés, tous sont pervertis ; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul… » (Ro 3.10b-12.)

 

Lorsque nous entrons dans ce monde, nous sommes déjà des pécheurs. Le péché est dans notre nature, tissé dans la trame de notre vie. Cela est dû au fait que nous sommes tous des descendants d’Adam ; en tant que tels, nous portons tous la marque de sa corruption.

 

Comme s’il ne suffisait pas que la chute de l’humanité dans le péché entraîne une multitude de malheurs et d’épreuves pour toute la création (Ge 3.8-24 ; Ro 8.18-22), le péché a pour conséquence ultime de condamner l’âme au châtiment éternel et à la séparation d’avec Dieu en enfer.

 

En raison du péché, l’humanité est atteinte d’une maladie spirituelle horrible, envahissante et incurable, qui ne peut être vaincue par des moyens humains (Jé 13.23). Les hommes et les femmes ne peuvent remédier au péché qui est en eux par leurs propres moyens, parce que leur esprit et leur conscience sont souillés et dépravés. Il n’existe tout simplement aucun remède humain au problème du péché. Il ne sera pas éliminé par la simple volonté humaine, par des efforts de réforme morale ou éducative, par des textes de loi, par des conseils et des recommandations provenant de l’homme, ni par de bonnes œuvres.

 

La solution : la bonne nouvelle de Jésus-Christ

Mais si les humains ne peuvent pas se débarrasser du péché, que peuvent-ils y faire ? La réponse se trouve dans Romains 6.23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

 

L’apôtre Paul exprime deux vérités absolues dans ce verset. Premièrement, il nous rappelle que le péché entraîne la mort spirituelle. C’est la destinée légitime de toute existence menée sans Dieu. Deuxièmement, le verset présente en une seule phrase concise le remède aux effets du péché : le salut librement accordé par Jésus-Christ. Paul écrit dans l’épître aux Éphésiens : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Ép 2.8,9).

 

L’Évangile – la bonne nouvelle de Jésus-Christ – offre la seule solution à la triste réalité du péché. Dieu, en raison de son amour incommensurable pour sa création, a offert à l’humanité entière un moyen d’obtenir le pardon pour ses péchés et la vie éternelle. Jésus est « le chemin, la vérité, et la vie » (Jn 14.6). Personne ne peut être débarrassé de son péché sans croire en la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

 

Jésus n’était pas une personne ordinaire, un prophète ou un érudit juif. Il était le Fils parfait et sans péché de Dieu ; c’était Dieu incarné. Jésus était le seul à pouvoir prendre notre place sur la croix, et il est mort en subissant le châtiment que nous méritions en raison de notre rébellion contre Dieu. Grâce au sacrifice de Jésus, ceux qui se repentent de leurs péchés et se confient en lui seul pour leur salut jouissent des bienfaits de la Bonne Nouvelle : leurs péchés sont effacés à jamais et ils sont adoptés dans la famille de Dieu comme des enfants bien-aimés.

 

Les ténèbres du péché ne sont pas de taille face à la lumière de Jésus-Christ et à la bonne nouvelle du salut qu’il offre. Détournez-vous et repentez-vous maintenant de votre rébellion pécheresse contre Dieu afin de recevoir une nouvelle vie et la promesse de vivre pour l’éternité avec notre Sauveur qui nous aime.

 

Père céleste, je crois que Jésus-Christ est ton Fils, et qu’il est mort sur la croix pour me sauver de mes péchés. Je crois qu’il est ressuscité et qu’il m’invite à vivre pour toujours avec lui en tant que membre de ta famille. En raison de ce que Jésus a fait, je te demande de pardonner mes péchés et de me permettre de recevoir la vie éternelle. Aide-moi à vivre de manière à te plaire et à t’honorer. Amen.

 

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la bonne nouvelle offerte par Jésus, nous vous encourageons à rencontrer un ami chrétien et à commencer à fréquenter une Église locale. Trouvez quelqu’un qui connaît bien la Bible et qui peut vous aider à en apprendre davantage sur Dieu. Si vous êtes déjà un disciple de Jésus, allez témoigner de votre foi. Parlez à tous ceux que vous rencontrez de la solution étonnante que Dieu a trouvée pour vous donner accès au salut en dépit de votre état de pécheur. Devenez l’ami de ceux qui ne sont pas croyants et servez de mentor à ceux qui expriment le désir d’en savoir plus sur la foi chrétienne.

Vous pourriez aussi aimer